La sociologue et l’ourson

Entre septembre 2012 à mai 2013, le réalisateur Mathias Théry suit sa mère, la sociologue Irène Théry, dans sa bataille en faveur de la légalisation de la loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples homosexuels.

thery

Irène et Mathias Théry

Il a l’idée ingénieuse de reconstruire les différentes scènes à partir de peluches et y appose les enregistrements qu’il a construits, ou découverts.

Dans une veine ludique et saisissante, le fils questionne la mère sur l’origine de son engagement, sur l’historique du mariage et l’évolution des familles. Il la taquine un peu, elle répond sérieusement à ses questions, en prenant le temps d’expliquer avec patience.

Quatre années après, on replonge dans ces mois de division, d’opposition, de débats souvent stériles, dans lesquels Irène Théry essaie de faire valoir ses idées. Les quelques mois d’hystérie collective autour de ce projet de loi est l’occasion pour le fils de la sociologue de revenir sur les grands virages de l’histoire de la filiation et de la parentalité. Fait avec délicatesse, finesse et intelligence, ce film se fait à la fois divertissement et documentaire. Une vraie réussite.

La sociologue et l’ourson, réal. M.Théry, E.Chaillou, avec I. Théry, 2015.

 

Bande-annonce :

 

Publicités
Cet article a été publié dans Cinéma. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s