Le sourire de l’ange – Emilie Frèche

emilie freche

Joseph, orphelin israélien de 17 ans, arrive chez son grand-père à Mulhouse après que ses parents sont morts dans un attentat à Tel-Aviv.

Israélien de nationalité et de cœur, il découvre en la France une mentalité qu’il ne soupçonnait pas. Entre antisémitisme banalisé, antisionisme de pacotille et ignorance crasse, ce roman nerveux jette une lumière crue sur la situation des juifs en banlieue parisienne.

Malheureux chez ce grand-père qu’il ne connaît pas, éloignée de sa terre d’enfance, véritable paradis pour lui qui y vécut sans penser aux conflits armés, il est contraint de changer son prénom, de dissimuler sa judaïté. Après sa rencontre avec deux jumeaux : Mélik et Leïla, deux jeunes musulmans. Alors qu’il s’éloigne peu à peu du frère, il se rapproche de la soeur, à qui il confie son appartenance à la communauté juive, avant que l’ensemble du lycée ne le découvre.

Un roman incisif, et quasi-prémonitoire. une écriture qui dit l’urgence de la situation et s’affranchit du politiquement correct, brisant tous les clichés sur les conflits inter-ethniques en banlieue. Victime d’insultes, de brimades incessantes, persécuté et en danger de mort permanent, il reçoit des menaces dans sa boîte aux lettres : « des croix gammées ; [on l’a] menacé de le lapider, comme Daniel Pearl, et, s’il a de la chance, peut-être que BHL parlera de lui« , etc. – et Leïla sa compagne, musulmane, vit en paria.

Sur les failles du système éducatif français, la ghettoïsation, l’antisémitisme décomplexé, les conséquences en France des conflits proche-orientaux et israélo-palestinien, la faillite des politiques d’intégration, Frèche met les pieds dans le plat. Il y a douze ans elle le faisait déjà. Et le temps lui a donné raison : elle a juste sur tous les plans.

Ecrivain engagée dans la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, Emilie Frèche, née en 1976, est l’auteur notamment de Deux étrangers (Actes Sud, 2013), Un homme dangereux (Stock, 2015) et, en collaboration avec Ruth Halimi, 24 jours : la vérité sur la mort d’Ilan Halimi (Seuil, 2009), adapté en 2014 au cinéma,(24 jours, réal. Alexandre Arcady) avec Zabou Breitman.
Publicités
Cet article a été publié dans Romans. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le sourire de l’ange – Emilie Frèche

  1. jostein59 dit :

    Un roman qui le paraît essentiel. Je ne connaissais pas ce titre, je le note

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s