Liaisons dangereuses à Saint-Germain des Prés

emilie freche

Emilie Frèche, image issue du site personnel d’Emilie Frèche

Le cercle littéraire parisien a reconnu Patrick Besson, écrivain, chroniqueur et juré d’importants prix littéraires, dans le portrait du machiavélique pervers narcissique Benoît Parent. Gageons que l’intéressé appréciera. Le lecteur, lui, se délecte de la plongée qui lui est offerte dans l’univers intrigant et intimiste brossé par Emilie Frèche de la relation adultérine tissée entre la narratrice et Benoît.

Il est vieux, laid, impuissant, antisémite, méprisant, méprisable, obscène, misogyne, aigri. Mais elle tombe dans le filet. Accroc au moindre message, incapable de refuser l’un de ses rendez-vous, elle est prête à tout supporter et cautionne n’importe quoi.

Devenue physiquement malade, une maladie de la thyroïde, il devient son cancer, dont elle n’arrive pas à se débarrasser et l’agrippe comme un prolongement inopportun d’elle-même.

Avec cet antisémite invétéré, celle qui encore quelques années auparavant intervenait dans les collèges et les lycées sur le gang des barbares doit affronter une continuelle offense à sa religion et à ses origines venant d’un homme dont elle est sous l’emprise la plus directe.

D’une écriture chaude, ample, Emilie Frèche dit l’urgence croissante qui l’habite à neutraliser cette tumeur qui infiltre son esprit, pourrit son foyer et met en place son plan d’attaque pour lutter contre l’invasion et purifier sa vie en l’en faisant sortir. Un superbe roman sur les mécanismes de la séduction perverse, sur la manipulation et le pouvoir de la littérature qui peut autant nous détruire que nous sauver.

 

 

Un homme dangereux, Emilie Frèche, Stock, 2015, 290 pages, 19,50€

 

Emilie Frèche est née en 1976. Elle est l’auteure d’une dizaine de romans, dont Deux étrangers (Actes Sud, 2013), Prix Orange 2013, et 24 jours, la vérité sur la mort d’Ilan Halimi (Seuil,  2009), en collaboration avec Ruth Halimi et adapté au cinéma par Alexandre Arcady en 2014.

Publicités
Cet article a été publié dans Rentrée littéraire, Rentrée littéraire 2015, Romans. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s