68 premières fois 9 – Irène Montès est morte.

anne akrich un mot sur irene

Image issue du site des éditions Julliard

 

La planète est sous le choc après l’annonce de la mort d’Irène Montès, figure intellectuelle prééminente, professeur de gender studies, féministe internationalement connue, retrouvée nue dans une chambre du Soho Grand Hotel en compagnie d’une poupée gonflable. Le roman retrace les derniers mois de la vie d’Irène, qui la menèrent à la mort, à travers la personnalité de son mari Léon Garry, universitaire reconnu par le milieu mais inconnu du monde, écrivain frustré, condamné à l’impuissance dans le théâtre de sensualité et de séduction fomenté par son épouse Irène, dont les mœurs très libres attirent autant l’admiration que la curiosité.

Le lecteur est alors plongé dans une psychologie torturée, celle de Léon, et dans une quête haletante constituée des événements imbriqués amenant à la mort d’Irène. Avec une atmosphère et une vision brouillées, Anne Akrich livre ici un récit ténébreux et schizophrène où absurdité et irréel se télescopent. Le couple à la réputation sulfureuse laisse un côté sombre sclérosé par le secret, où les sentiments tiennent un rôle mal délimité.

Dans ce premier roman novateur et prometteur, Anne Akrich repense l’érotisme dans une approche particulièrement singulière de l’esthétique lesbienne, raconte la folie de l’homme intoxiqué et brouillé par le machiavélisme de son épouse et sonde les mystères du couple dans une analyse profonde de son intimité.

Car qui peut dire ce dont est capable un homme quand il n’est plus rien face à celle à qui il a tout donné, quand sa vie n’est plus qu’un immense désastre, quand il n’est plus que le pantin dont ce joue l’ignoble déesse de la manipulation et de la cruauté ?…

 

Un mot sur Irène, Anne Akrich, Julliard, 2015

Anne Akrich, née à Paris en 1986, est journaliste au 1, l’hebdomadaire d’Eric Fottorino.

 

Logo 68e

Publicités
Cet article a été publié dans Rentrée littéraire, Rentrée littéraire 2015, Romans. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour 68 premières fois 9 – Irène Montès est morte.

  1. caroline dit :

    J’ai envie!!!!je veux le lire maintenant!!viiiiiiiiite la librairie!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s