68 premières fois 8 – Camille, mon envolée

Logo 68

Dire l’indicible.

C’est là le paradoxe établi par Sophie Daull, comédienne de profession, qui a commencé à écrire suite à la mort de sa fille Camille, seize ans, une veille de Noël. Dire le manque, la douleur, la colère, la résignation, le silence, dire tout cela, et sans tomber dans l’écueil habituel de l’épanchement funèbre, puisqu’elle réussit le pari de le faire avec humour.

Alliant souvenirs d’une vie écourtée mais heureuse à l’horreur de la morgue, de l’enterrement, Sophie Daull s’intéresse autant au pendant qu’à l’après : autant aux quatre jours de fièvre sidérante qui la terrassa, aux médecins qui croient à une « simple grippe », à la souffrance intenable de Camille qu’aux semaines qui ont suivi, l’impossible reconstruction, la colère, la bienveillance et la tristesse de l’entourage, des copains du lycée, de la famille.

Roman d’une incroyable force et d’une grande profondeur, c’est un texte de résistance, un programme de survie, la construction du seul lieu où Camille et sa mère pourront encore se côtoyer : dans le souvenir de ses parents. Dans une langue directe, familière mais aussi très poétique par instants, l’auteur met les forces qu’il lui reste dans l’écriture, mot par mot, de phrases qui relatent les derniers jours de Camille, l’ébranlement de sa famille, le choc, mais aussi le testament de tous les moments heureux de la vie de la défunte et le porte-voix des moments difficiles, à peine atténués par la chaleur des uns, empirés par la froideur des autres.

Avec sa parole nue, déchirée et fébrile, mais aussi forte, une voix vengeresse, Sophie Daull écrit pour elle, pour sa fille, comme une lettre, une bulle d’intimité, et arrive à faire de ses écrits personnels une oeuvre d’une rare intensité.

Sophie Daull est comédienne, elle vit à Montreuil. Camille, mon envolée est son premier roman.

Camille, mon envolée, Sophie DAULL, Editions Philippe Rey, 2015.

Publicités
Cet article a été publié dans Rentrée littéraire, Rentrée littéraire 2015, Romans. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s